Pourquoi je ne sais pas tenir un journal intime?

Vous savez le journal intime? Le cahier ou tu racontes ta vie? Qui peut être rose à plumes mais aussi tout noir? Où tu racontes que tu as écouté du Michel Polnareff parce que tu as un coup de blues, ou alors que tu as mangé des frites dégoûtantes à midi? Tu vois? Ouais? Bah moi, je sais pas du tout écrire dans ses machins. J’en possède pleins, et ils finissent toujours poussiéreux ou travestis en cahier de dessins…

Mon premier journal intime était un cahier multicolore avec Babar l’éléphant, que je tenais à mes 6 ans. J’écrivais que mes frères étaient des sales égoïste doté d’un égoïsme palavreulique, et j’inventais des plans pour qu’ils se fassent fâcher. en gros le super plan était « aller dans la cuisine, puis aller dans le salon, et voilà »J’étais quelque  peu débile et insouciante à ce modeste âge. Ce journal était doté de deux clés. Toujours aussi intelligente, j’en avais mit un collé sur la couverture, et un autre dans un tiroir que j ‘ai perdu. Je suis une surdoué. Pam! Quatre pages plus tard, et toutes les insultes sur mes frères débités, j’avais perdu cette envie. Je l’ai laissé prendre la poussière dans un coin, et je ne l’ai plus touché

J’en ais aussi un énorme. Grand. Enfin en taille. Avec le petit Nicolas dessus. Je devais avoir 10 ans quand je l’ai commencé. J’y racontais mes trépidantes aventures dans le sable et dans l’eau salé, ponctué de collages de coquillages et de dessins vraiment magnifiques (oui, c’est beau un barbecue violet) . Bon, en fait lui aussi je l’ai abandonné et je l’ai transformé en cahier de dessin…

Il y a aussi mon fameux cahier rouge. Enfin je sais pas si il est fameux, mais bon… Celui là je le tenais à mes débuts dans le monde périlleux du Collège. Je racontais que mes profs étaient horribles mais que la cantine était pas mal. Des choses superbement intéressantes donc. Lui aussi, pam, byby, il s’est transformé en cahier, où je dessine quelques tenues…

En gros je sais pas tenir un journal intime. J’ai la flemme d’écrire ma journée, et de pester sur les gens. A chaque fois je me dit, « il faut que tu écrives, il le faut », c’est plus une obligation qu’un plaisir. Et puis, je faisais ça quand j’étais plus petite; là je trouve ça complètement Has Been (ouais, c’est ridicule de penser des choses comme ça mais bon…)

Et vous? Vous avez déjà réussi cette grande épreuve?

By,

Miss petits mots

Publicités

Poster une poufiaiserie

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s